Qu’est-ce que l’hypertension artérielle ? 

L’hypertension artérielle* (HTA) signifie une pression excessive dans les artères. Elle accélère le vieillissement du cœur et des artères. Le travail du muscle cardiaque est augmenté en raison de la pression plus forte à laquelle il est soumis. Il va donc grossir, devenir moins performant et s’épuiser. L’HTA figure parmi les principaux facteurs de risque de maladies cardiovasculaires et d’accidents vasculaires cérébraux.

Cette maladie, qui constitue le premier motif de consultation en médecine générale, est une affection chronique. Mais elle se soigne très bien et les traitements sont très efficaces pour protéger de ses complications. Hélas beaucoup de sujets ayant une HTA ne le savent pas.

Consultez régulièrement pour diagnostiquer l’hypertension

Un hypertendu qui s’ignore est un hypertendu qui ne se soigne pas, alors que les traitements existent. Il est donc indispensable de penser à mesurer une fois par an votre pression artérielle* (PA), chez votre médecin ou bien chez vous, avec un tensiomètre électronique validé.

Peu de symptômes

Le plus souvent l’hypertension artérielle n’entraine pas de symptôme. Parfois elle s’associe à des signes assez peu spécifiques :  maux de tête, difficultés de concentration, vertiges, douleurs dans la poitrine, essoufflement, troubles visuels ou bourdonnements d’oreille.

Quand parle-t-on d’hypertension ? 

La valeur limite au-delà de laquelle on parle d’hypertension artérielle est de 140/90* lorsque la mesure est faite au cabinet médical et 135/85* lors d’une automesure. Plus la PA est élevée, plus le risque de maladie cardiovasculaire est important.

* mm de mercure. C’est l’unité de mesure de la pression artérielle

Améliorer votre mode de vie pour lutter contre l’HTA !

Un mode de vie sain est très efficace pour retarder le besoin de médicaments ou en réduire le nombre ou les doses dans le traitement de l’HTA :

Respectez le traitement de votre hypertension 

Si vous prenez déjà un traitement, suivez-le attentivement : l’observance est essentielle dans le contrôle de votre hypertension et le succès du traitement. Efforcez-vous de prendre vos médicaments chaque jour à la même heure. En cas d’oubli vous pouvez décaler la prise mais ne prenez pas de double dose le lendemain d’un oubli !

A quoi est due l’hypertension artérielle ?

L’hypertension « essentielle » (ou  primaire) représente plus de 90 % des cas. Elle est favorisée par un ensemble de facteurs dont les effets s’additionnent et se cumulent avec le temps : l’âge , une prédisposition familiale, les habitudes de vie (obésité, sédentarité, alimentation défavorable, stress). Ce type d’hypertension apparaît le plus souvent graduellement à partir de 50 ans (53% au-delà de 55 ans), mais peut aussi survenir avant cet âge. Beaucoup plus rarement l’HTA peut être « secondaire » à une autre pathologie : maladies du rein, des glandes endocrines (surrénales, thyroïde), de la paroi des artères, certains médicaments (décongestionnants nasaux contenant de l’éphédrine, anti-inflammatoires, pilule œstroprogestative, corticoïdes) ou la prise de réglisse.

Lexique

  • Hypertension artérielle: Élévation anormale des chiffres de la tension artérielle : au-delà de 140 mm Hg (millimètres de mercure) lors de la systole et de 90 mm Hg lors de la diastole.
  • Pression artérielle: Pression exercée par le sang sur les parois artérielles, plus ou moins importante en fonction du débit cardiaque et de la résistance à cette pression opposée par les parois artérielles. Elle se mesure en millimètres de mercure (mm Hg) ou en centimètres de mercure (cm Hg).

Source : www.fedecardio.org