Allaitement maternel et reprise des activités professionnelles

Pourquoi continuer à allaiter ?

  • Parce que cela correspond à vos projets;
  • Par intérêt pour la santé à long terme de votre enfant;
  • Pour diminuer votre absentéisme au travail puisque votre enfant est en bonne santé;
  • Par intérêt et enjeux de santé publique à grande échelle.
  • La reprise de vos activités professionnelles ne devrait pas être un obstacle à la poursuite de votre allaitement;
  • Mettez votre enfant au sein chaque fois que cela est possible;
  • Entre les tétées, pratiquez l’expression du lait de façon manuelle ou grâce à un tire-lait;
  • Les jours de repos, mettez votre enfant au sein le plus souvent possible pour relancer la production.

L’employeur doit accorder à toute femme allaitante qui en fait la demande sur base d’un certificat médical :

  • 2 fois 45 minutes en début et fin de journée de travail;
  • 1 fois 90 minutes si la journée n’est interrompue que par une pause de moins de 1 heure;
  • Ces pauses allaitement comptent pour le calcul de la durée du travail et sont rémunérées au taux normal;
  • Un congé d’allaitement et/ou un congé parental restent toujours possible.

Le sevrage

De quoi s’agit-il ?

  • Il s’agit de l’arrêt de la lactation;
  • Ce sevrage entraîne une diminution de la production lactée;
  • Il provoque une involution de la glande mammaire;
  • Ces deux phénomènes sont induits par une diminution de la consommation par l’enfant et donc de la stimulation de la glande mammaire.

Quand et pourquoi sevrer votre enfant ?

  • Parce que vous avez choisi d’arrêter;
  • Parce que vous souhaitez reprendre vos activités professionnelles et ne souhaitez pas les concilier avec l’allaitement;
  • Parce que vous ou votre bébé avez des difficultés de santé nécessitant l’arrêt de l’allaitement maternel (ce type de situations est exceptionnel).