La grossesse est un moment de votre vie qui peut être l’occasion de découvrir ou redécouvrir le plaisir du mouvement, de l’activité physique et des soins du corps.

Durant votre grossesse une activité physique peut vous permettre de :

  • tonifier vos muscles, stimuler votre circulation sanguine afin de soulager les jambes lourdes, par exemple,
  • prévenir une prise de poids excessive,
  • se détendre et d’être moins angoissée et d’augmenter la confiance en soi,
  • diminuer le risque d’apparition de diabète gestationnel et/ou d’hypertension artérielle,
  • favoriser une meilleure rééducation périnéale après l’accouchement,
  • vous préparer à ce moment assez physique qu’est l’accouchement, en stimulant votre activité cardiaque et votre capacité respiratoire.

 

Les précautions

Si vous pratiquez déjà une activité sportive, continuez-la en  évitant de trop forcer.
Par  contre si vous ne faisiez pas de sport avant d’être enceinte, vous pouvez démarrer une activité physique, en douceur, pour habituer votre corps.
Cependant, une fatigue importante ou l’apparition de certaines manifestations, comme des contractions utérines par exemple, doit imposer l’arrêt ou la diminution du sport pratiqué.
Il est important de savoir que toute séance sportive doit être précédée d’une phase d’échauffement. N’hésitez pas à vous faire conseiller par un professionnel.

Les sports qui se prêtent le mieux à la grossesse sont :

  • La gymnastique douce,
  • La marche,
  • La natation,
  • Le vélo est conseillé jusqu’au cinquième mois de grossesse, à condition de le faire sur une surface plane et à vitesse modérée.

Par contre les sports suivant contre indiqués sont :

  • L’aérobic,
  • le tennis,
  • le jogging,
  • La plongée sous-marine,
  • Le VTT,
  • L’équitation,
  • Le roller.

Quant aux sports collectifs, violents ou de combat comme l’escrime, le judo, le karaté et la boxe, ils comportent trop de dangers liés aux chocs au niveau de l’abdomen.

Néanmoins, consultez votre médecin ou votre sage-femme pour vérifier que votre activité habituelle n’est pas contre-indiquée.

 

Relaxez-vous !

Les angoisses et les émotions changeantes pendant la grossesse ne sont pas toujours évidentes à vivre et peuvent vous parasiter.

Certaines techniques de relaxation peuvent vous y aider :

  • Le yoga et la sophrologie apprennent, entre autres, à maîtriser votre respiration et à vous détendre profondément,
  • Le massage  doux, en position latérale (pour éviter tout malaise de type syndrôme cave) vous relaxe et agit sur votre stress mais également sur les muscles tendus, les crampes et les changements physiques lors de la grossesse. Comme la grossesse peut provoquer des œdèmes et de la rétention d’eau, le massage  peut faciliter le drainage de cette rétention. Il peut par ailleurs, favoriser l’acceptation de votre schéma corporel,
  • Si vous êtes tentées par une cure et/ou des soins de thalassothérapie, il est important de savoir que la pratique du sauna et du hammam est interdite. En effet, les fortes chaleurs peuvent provoquer chez vous hypotensions et malaises. Par contre, les soins d’hydrothérapie, d’algothérapie, de massages,….peuvent vous procurer détente et bien-être. Plus hygiène.

La Clinique Bohler propose à ses patientes des séances de sophrologie que nous invitons à découvrir en cliquant ici.

Quiz
Confort et grossesse - Le sport
Testez vos connaissances