Le saumon

  1. Disponibilité

Il n’y a pas de saison spécifique pour le saumon d’élevage. Le saumon sauvage a sa pleine saison en automne, il est donc disponible toute l’année !

  1. Oméga 3

Les acides gras oméga-3 du saumon fournissent aux neurotransmetteurs et aux cellules nerveuses le parfait « lubrifiant ». Plusieurs études montrent que ces acides gras améliorent la capacité de réflexion et de concentration, mais aussi la mémoire. Actuellement, les chercheurs étudient si et dans quelle mesure les acides gras oméga-3 peuvent aider à lutter contre la maladie d’Alzheimer et la démence.

  1. Régime

Il existe des poissons moins gras, mais le saumon est en tout cas adapté au régime ! La combinaison de saumon et de légumes est par exemple parfaite pour la ligne. En revanche, les sauces crémeuses et les accompagnements riches en glucides le sont moins. D’ailleurs, les acides gras oméga-3 contenus dans le saumon peuvent même contribuer à stimuler l’élimination des graisses dans l’organisme.

  1. Pauvre en cholestérol

L’un des atouts du saumon est sa teneur relativement faible en cholestérol : avec environ 58 milligrammes pour 100 grammes, il se situe nettement en dessous de nombreuses autres espèces de poisson et très en-dessous des valeurs contenues dans la plupart des viandes.

Cela en fait le poisson parfait pour tous ceux qui souhaitent faire du bien à leurs vaisseaux et réduire le mauvais cholestérol dans le sang. Des études montrent même clairement que les acides gras du saumon réduisent le risque de décès par infarctus du myocarde, même en présence d’autres facteurs de risque comme l’obésité.

  1. Riche en fer et vitamines B

Le saumon présente également un bon bilan de santé. Il fournit des quantités considérables de minéraux, notamment du phosphore et du fer, plusieurs vitamines B et une grande quantité de provitamine A.

  1. Riche en protéines

Avec environ 20 grammes de protéines pour 100 grammes, le saumon est définitivement en tête des fournisseurs de protéines. Le saumon est donc aussi bon pour le fitness et le développement musculaire que pour le bon fonctionnement des cellules grises et un métabolisme rapide.

 

Le saumon, sauvage ou d’élevage

Les acides gras oméga-3 présents en abondance dans le saumon peuvent protéger contre le rétrécissement des vaisseaux sanguins et un taux de cholestérol trop élevé. Des études à long terme ont montré que l’effet protecteur prolongeant la vie agit même en cas de maladies cardiaques déjà existantes.

Il y a quelques décennies encore, le saumon était considéré comme un poisson noble que seules les personnes aisées pouvaient s’offrir. Mais grâce aux méthodes modernes d’élevage, cela a changé depuis longtemps. Les Norvégiens, en particulier, ont été une sorte de précurseurs : Ils ont été les premiers à découvrir que le saumon ne doit pas seulement provenir de la pêche sauvage, mais qu’il peut aussi être délicieux en élevage.

Aujourd’hui encore, la plupart des saumons d’élevage proviennent de Norvège et ont acquis une bonne réputation.. Dans le passé, on a certes critiqué à juste titre le fait que les éleveurs ajoutaient des antibiotiques à l’alimentation des saumons, antibiotiques qui n’étaient pas encore dégradés lors de l’abattage. Mais ce problème est aujourd’hui résolu, car la plupart des éleveurs de saumons ne vaccinent les poissons qu’au début de l’élevage, de sorte qu’il n’y a plus de résidus de médicaments.

Ainsi, 98% des saumons d’élevage norvégiens n’entrent plus du tout en contact avec des antibiotiques. De plus, les producteurs, les exportateurs, les importateurs, les autorités de l’UE et différents organismes contrôlent régulièrement et de manière exhaustive les saumons pour détecter d’éventuels résidus d’antibiotiques.

 

Recette : filet de saumon au sésame et légumes verts

Ingrédients pour 4 personnes :

6 tiges céleri en branches / 250 g feuilles d’épinards frais / 2 cm gingembre frais / 2 gousses d’ail / 2 c.à.s. huile de sésame / 300 ml de bouillon de légumes / 1 c.à.s. vinaigre de vin blanc / ½ c.à c. flocons de piment rouge / 1 c.à.s. de graines de sésame blanches / 600 g filet de saumon prêt à cuire, sans peau / Sel, poivre du moulin / Sauce de soja sucrée

 

RECETTE :

  1. Laver et nettoyer le céleri. Couper les tiges en quatre dans le sens de la longueur et en morceaux de 7 cm. Trier les épinards, les laver, les nettoyer et les essorer. Peler le gingembre et l’ail et les couper en petits dés.
  2. Faire chauffer l’huile dans une poêle et y faire revenir brièvement l’ail et le gingembre. Ajouter le céleri et les épinards, faire suer brièvement et mouiller avec le bouillon. Verser le vinaigre, ajouter les flocons de piment et les graines de sésame et laisser mijoter à feu moyen pendant environ 10 minutes.
  3. Laver le saumon, l’essuyer, le couper en 4 morceaux de taille égale, le saler, le poivrer et le faire revenir de tous les côtés dans une autre poêle avec de l’huile chaude. Réduire le feu et laisser cuire le poisson. Assaisonner les légumes avec un peu de sauce soja. Servir avec le saumon sur des assiettes préchauffées.

 

Bon appétit !