Qu’est-ce que le sevrage ?

Le sevrage est par définition l’arrêt progressif de l’allaitement maternel au profit d’un autre type d’alimentation pour l’enfant. Petit à petit, l’enfant se détache du sein de sa mère.
Les seins sont moins sollicités, le tissu glandulaire entame alors une dégénérescence physiologique appelée apoptose. Les seins retrouvent leur état physiologique d’avant la grossesse.

Pourquoi sevrer ?

Les causes du sevrage sont variées.
Le plus souvent, le sevrage est lié à la reprise du travail : les mères ne conçoivent pas de tirer leur lait au travail ou n’en ont pas la possibilité (horaires peu flexibles, locaux inadéquats, promiscuité, pudeur etc…)
Une autre raison du sevrage sont les tétées fréquentes la nuit et donc le déficit de sommeil de la mère. Il est cependant admis que la qualité du sommeil de nuit du nourrisson ne dépend pas de son alimentation. L’enfant ne dormira pas forcément mieux la nuit parce qu’il boit du lait en poudre.
D’autres situations nécessitant un sevrage sont les croyances populaires (souvent erronées) sur la qualité et la quantité du lait.
Comme on le voit, en dehors du sevrage naturel, les autres raisons ont pour conséquence un sevrage souvent précoce et non-désiré.
Il est donc recommandé de consulter le plus tôt possible, lors de l’apparition de difficultés d’allaitement (même si elles vous semblent insignifiantes). La consultante en lactation pourra vous éclairer sur les différentes possibilités de restauration de l’allaitement en fonction de votre désire.
Un sevrage programmé réussi est un sevrage où la mère et l’enfant sortent de l’allaitement en toute sérénité.

Le sevrage naturel

Naturellement et sans contrainte, l’enfant et sa mère vont réduire progressivement les mises au sein et donc réduire le prélèvement de lait.
Naturellement , les seins vont produire moins de lait et seront de moins en moins attractifs pour l’enfant.
La meilleure période pour un sevrage naturel est le moment où la mère et l’enfant décident de le faire ensemble.

Le sevrage programmé

Il s’agit du sevrage décidé par la mère.
A un moment déterminé, elle entame le processus qui lui permettra progressivement de ne plus produire de lait.

Comment s’y prendre ?

Le principe du sevrage est de réduire progressivement la lactation jusqu’à ne plus produire de lait du tout.
La méthode peut être différente en fonction de la période d’allaitement dans laquelle on se trouve :

Dans le premier mois après la naissance de l’enfant
Si le sevrage s’impose, la réduction d’une tétée par jour tous les 3 jours, avec prise ou non de médicament bloquant la lactation est le meilleur moyen de sevrer.
La première tétée à supprimer est celle du milieu de la nuit , car c’est elle qui entretient une lactation optimale, ensuite celles du soir et puis celles de jour. Les tétées supprimées seront remplacées par un biberon de lait en poudre, selon la prescription du pédiatre.
Cependant, le premier biberon de lait artificiel doit être donné en journée pour tester la tolérance de l’enfant.

Au-delà du premier mois :
Aucun traitement médicamenteux ne peut aider à réduire et /ou à bloquer la lactation, seule la diminution des stimulations donc des tétées peut permettre l’apoptose mammaire et l’arrêt de la production de lait.
Comme pour le début de l’installation de la lactation, quelques semaines sont nécessaires.
Il faut également savoir que plusieurs mois après le sevrage, il est encore possible d’obtenir quelques gouttes de lait si on presse les mamelons. Cela ne veut pas dire pour autant que la glande mammaire produit toujours.

Les risques d’un sevrage trop brusque sont les engorgements. Lorsque les seins sont trop pleins et tendus, il est préférable de vider les seins soit par une tétée soit par un massage aréolaire.

Cependant, certaines situations peuvent engendrer un sevrage non programmé, ni désiré. Ce type de sevrage est souvent la conséquence de difficultés d’allaitement ou d’un événement soudain (hospitalisation, maladie, etc…).
Il peut, dans la majorité des cas, être réversible. Le mieux est de rencontrer une consultante en lactation qui vous guidera et vous accompagnera au mieux pour retrouver une lactation optimale.

Pour toutes les questions concernant un éventuel projet de sevrage, une consultante en lactation est présente à la Clinique Bohler. Elle vous accompagnera et vous soutiendra durant cette étape, lors d’une consultation individuelle. Il vous suffit de prendre rendez-vous avec elle au 26 333 9020.