La sophrologie fut créée en 1960 par le Professeur Caycedo à partir de techniques de relaxation orientales (zen, yoga), qu’il a adaptées aux principes de détente occidentale.

La Sophrologie est une méthodologie proposant des techniques afin d’assurer ou de restaurer l’équilibre entre le corps et l’esprit, relâcher les tensions, gérer l’excès d’émotions, de stress, pour tendre vers l’harmonie de la personne.

Les principes fondamentaux de la sophrologie

Le schéma corporel

Toute démarche sophrologique débute par une prise de conscience corporelle, le plus souvent facilitée par des mouvements du corps. L’approche sophrologique commence par le corps SENTI comme réalité vécue.

Le principe d’action positive

La sophrologie apprend à dynamiser le positif par le corps, la perception et les sensations agréables mais aussi par le mental : images positives, recherche d’harmonie intérieure et cela par la prise de conscience.

L’adaptabilité

Par la sophrologie, on apprend à voir les choses telles qu’elles sont, avec réalisme. Ceci pour nous adapter de façon optimale et adéquate aux différentes situations que l’on rencontre et mieux satisfaire nos propres besoins.

Outils utilisés durant une séance de sophrologie

La respiration

L’apprentissage d’une respiration juste et efficace permet de libérer les tensions et/ou d’accéder, grâce aux hormones de la détente, à un équilibre intérieur et retrouver la sérénité.

Les exercices dynamiques

Ce sont de petits exercices physiques. Ils font appel à la conscience de soi en vue d’une découverte ou redécouverte de son corps et de ses capacités à se surpasser.

L’imagerie mentale

Par l’imagerie mentale et la visualisation d’images, on peut gérer le passé, le présent et le futur. C’est une technique de gestion d’évolution émotionnelle. Elle se réalise par un lâcher-prise.

La sophrologie est utilisée à différents niveaux

  • Se préparer à l’accouchement, la maternité et la parentalité,
  • gérer le stress,
  • gérer les émotions, s’exprimer avec justesse,
  • gérer la douleur,
  • surmonter l’échec,
  • se préparer mentalement à tout évènement, qu’il soit chirurgical, compétitif, évolutif,
  • l’image de soi après un cancer,
  • retrouver le sommeil,
  • rétablir l’équilibre entre le corps et l’esprit.

Pour les personnes atteintes d’une psychopathologie, l’accord du psychiatre ou de la psychologue s’avère nécessaire.

1 sur 1
Déroulement d'une séance de sophrologie
Seul ou en groupe En position assise ou couchée Yeux clos durant toute la séance La voix du sophrologue guide l’entièreté de la séance Retour à l’état d’éveil Temps de partage après la séance Les exercices dynamiques Ce sont de petits exercices physiques. Ils font appel à la conscience de soi en vue d’une découverte ou redécouverte de son corps et de ses capacités à se surpasser. L'imagerie mentale Par l’imagerie mentale et la visualisation d’images, on peut gérer le passé, le présent et le futur. C’est une technique de gestion d’évolution émotionnelle. Elle se réalise par un lâcher-prise.

La sophrologie et la maternité

1 sur 2
Dans le cadre de la maternité,la sophrologie peut être pratiquée durant la grossesse. En effet, la grossesse est une période de grande perturbation physique, physiologique et psychologique. Comme toute nouveauté, cela engendre stress et parfois certaines difficultés comme les modifications du sommeil, mais aussi l’acceptation des changements corporels et psychologiques. La sophrologie est aussi tout indiquée lors de la préparation à la naissance de vivre cet événement le plus sereinement possible.
2 sur 2
Pendant le séjour à la maternité ou lors du retour à la maison, la sophrologie a également toute sa place : organisation différentes, nouveaux repères, allaitement, place dans la parentalité. Les nouvelles perspectives liées à l’arrivée d’un bébé modifient beaucoup le comportement et le vécu de la mère et du père. Par la sophrologie, les  jeunes parents peuvent apprendre à gérer le stress, leurs émotions afin de vivre de manière plus harmonieuse tous ces changements.