Durant les premières semaines de grossesse, chaque femme ressent différemment les premiers signes. Certaines n’en ont aucun, alors que d’autres peuvent les ressentir plus ou moins fort. Ces sensations d’ordre physique et émotionnel, sont donc très variables.

Ces premiers signes peuvent apparaître rapidement après la fécondation :

L’absence de règles ou aménorrhée
C’est le premier signe  d’une grossesse débutante. Cependant, cette absence de menstruations n’est pas suffisante pour diagnostiquer une grossesse. Une prise de sang et une échographie, doivent venir compléter le diagnostic de grossesse.

Seins tendus et plus sensibles

Nausées et vomissements
Les nausées (le plus souvent matinales), parfois accompagnées de vomissements commencent aux alentours de la quatrième semaine de grossesse. Elles sont  principalement dûes à la modification du climat hormonal de début grossesse. Leur apparition, quantité, fréquence et durée varient considérablement d’une femme à l’autre. Elles disparaissent généralement vers la quatorzième semaine de grossesse.

Fatigue
Certaines mamans se sentent épuisées en début de grossesse et ressentent le besoin de dormir plus. Cette fatigue souvent est liée à l’effet sédatif de la progestérone.

L’hypersensibilité
Certaines femmes enceintes sont à fleur de peau, des envies fréquentes de pleurer sans raison objective. Cette hypersensibilité est très probablement en lien avec les hormones de grossesse, mais également avec cet événement bouleversant que représente l’arrivée d’un enfant.

Manifestation de petits saignements après fécondation
Certaines femmes peuvent avoir des saignements vaginaux quelques jours après la conception. Ils peuvent être dus à la nidation de l’œuf. Si les saignements sont de couleur brune, il n’y a aucune raison de vous alarmer. Par contre, s’ils sont bien rouges et accompagnés de caillots, consultez rapidement votre médecin !

La sensibilité aux odeurs
En début de grossesse, votre odorat peut être plus sensible, certaines odeurs peuvent vous paraître amplifiées, voire vous dégoûter (café, tabac, dentifrice, parfum,…). Cette sensibilité olfactive serait un effet secondaire de l’afflux d’ œstrogènes dans votre corps.

Toutes ces sensations physiologiques ne doivent en aucun cas vous empêcher de consulter votre médecin si elles se prolongent ou vous semblent disproportionnées.

Il est important qu’un diagnostic de grossesse soit établi le plus rapidement possible, afin de déterminer le plus précisément votre date d’accouchement, vérifier le nombre d’embryons présents dans votre utérus, mais également de faire le point sur votre état de santé et sur tous ces symptômes de début de grossesse.

Quiz
Premiers signes de grossesse
Testez vos connaissances