Pourquoi parler de rééducation post-natale alors que vous venez juste d’accoucher ?

Afin de comprendre le bien-fondé d’un tel exercice, il est préconisé de posséder quelques notions d’anatomie et de physiologie afin de bien comprendre le fonctionnement de ces différentes parties fortement sollicitées durant la grossesse et l’accouchement.

1. Le périnée

Il s’agit d’une région constituant le plancher du petit bassin, où sont situés les organes génitaux externes et l’anus.

perinee-cbkel-1

L’orifice du périnée, de forme losangique, est presque entièrement obturé par des muscles et des aponévroses ; il ne laisse passer que les organes génito-urinaires et le canal anal. Les muscles forment plusieurs plans : les muscles profonds, moyens et superficiels.

Le périnée de la femme se présente, vu de l’extérieur et en position gynécologique, comme une zone triangulaire avec, d’avant en arrière, la vulve et la marge de l’anus, séparés par un pont cutané. Entre la vulve et l’anus, une zone périnéale fibreuse constitue un élément de soutien essentiel des organes génitaux internes. L’alteration de cette zone expose au prolapsus.

plan-anatomique-2

Le périnée est formé de 3 couches dont chacune a un rôle précis.

  • La première couche est extérieure. C’est la partie visible. Elle a un rôle de protection par rapport à tout ce qui se trouve à l’intérieur,
  • La deuxième couche est un plan « entre l’extérieur et l’intérieur » avec les sphincters de l’urètre et le sphincter anal. Ceux-ci sont normalement fermés et ne s’ouvrent que pour uriner ou aller à la selle,
  • La troisième couche contient les muscles à l’intérieur du vagin, c’est le plan profond. Elle a un rôle de soutien et de maintien des viscères qui se trouvent au-dessus (vessie, utérus, rectum, intestins). Ces muscles ont aussi une fonction de continence.

2. La sangle abdominale

Nous observons une paroi abdominale antéro-latérale et une paroi abdominale postérieure.

La paroi abdominale antéro-latérale : elle est constituée de peau, d’aponévrose et de 4 paires de muscles aplatis en forme de feuillets : il s’agit du grand droit de l’abdomen, de l’oblique externe, de l’oblique interne et du transverse de l’abdomen.

Les aponévroses des muscles oblique externe, oblique interne et transverse de l’abdomen forment la gaine du grand droit, laquelle renferme ce muscle. Les aponévroses se rejoignent au centre et forment la ligne blanche.

coupe-abdominale

La paroi abdominale postérieure est formée par les vertèbres lombaires, une partie des os iliaques de la hanche, les muscles grand psoas, carré des lombes et iliaque. Si on compare les parois abdominales antéro-latérale et postérieure, la première est contractile et peut se distendre, alors que la seconde est volumineuse et stable.

3. A quoi servent les muscles abdominaux ?

Le grand droit de l’abdomen permet :

  • La compression de l’abdomen afin de faciliter la défécation,
  • L’expiration forcée,
  • L’accouchement,
  • La flexion de la colonne vertébrale.

L’oblique externe et l’oblique interne de l’abdomen permettent :

  • La compression de l’abdomen,
  • La flexion et la rotation latérale de la colonne vertébrale.

Le transverse de l’abdomen participe à la compression de l’abdomen.

4. La synergie abdomino-périnéale

Lors d’une rééducation post-natale, les muscles du périnée travaillent conjointement avec les muscles abdominaux. En effet, chez un individu sain, une contraction du muscle transverse abdominale volontaire entraîne une contraction des muscles pelviens. Il s’agit de la Synergie abdomino-périnéale, décrite par Sapsford et Hodges. Ces différents muscles ne peuvent pas travailler l’un sans l’autre.

Vidéo
La sophrologie prénatale
Voir la vidéo
Vidéo
La sophrologie lors de l'accouchement
Voir la vidéo
Vidéo
La sophrologie postnatale
Voir la vidéo