Le monitoring fœtal permet d’évaluer la vitalité du fœtus et la présence/absence de contractions utérines.

Cet examen permet d’analyser le rythme cardiaque du fœtus (RCF) (grâce à un capteur qui émet des ultra-sons) et la fréquence des contractions utérines (grâce à un capteur sensible aux changements de pression). L’examen dure au minimum 20 minutes, mais peut être plus long selon l’enregistrement.

Cet examen est pratiqué lors des dernières semaines de grossesse, ou si la date présumée de l’accouchement est dépassée.

Durant la première phase du travail, différents contrôles monitoring sont réalisés et en continu durant la phase active du travail et l’accouchement.