HopitalKirchberg_Prothesetotalehanche

Qu’est-ce que c’est ?

La prothèse de hanche (PTH) est un ensemble de pièces qui permettra d’améliorer votre qualité de vie ainsi que votre mobilité. Chaque pièce est dessinée et conçue pour reproduire ensemble le fonctionnement de l’articulation de la hanche. La matière très résistante de chaque pièce est spécifique en fonction de son rôle, et doit être totalement acceptée par votre corps. Ces matériaux utilisés sont appelés biomatériaux.

Il existe plusieurs types de prothèse et les biomatériaux utilisés peuvent varier. Le chirurgien décidera avec vous l’indication la plus appropriée pour un traitement personnalisé en fonction de votre état de santé, de votre taille, de la qualité de votre os, de vos aptitudes physiques et des causes de votre problème.

 

Les différents types de prothèses

La prothèse totale de la hanche ou l’arthroplastie de première intention, la prothèse cervico-céphalique

L’opération consiste à remplacer l’articulation de la hanche naturelle par une prothèse.

Au niveau du bassin : reproduire une cavité articulaire capable de remplacer la fonction du cotyle naturelle. Une cupule est alors fixée à la place du cotyle à l’intérieur de laquelle est placée un insert qui sert de première surface articulaire.

Au niveau de la jambe : enlever puis remplacer complètement la tête du fémur (os de la cuisse). Une tige fémorale est alors enfilée dans le fémur pour y fixer une tête fémorale artificielle, seconde surface articulaire.

Les deux ensembles forment la PTH et vont s’articuler.

 

Les prothèses partielles

Elles sont réservées aux patients âgés souffrant d’une fracture du col du fémur.

 

La prothèse de révision

La survie d’une prothèse à 10 ans est autour de 95%. En cas de nécessité, une révision reste habituellement possible.
L’opération consiste alors à remplacer une ou plusieurs pièces après une première intervention de prothèse totale de la hanche.
Le patient le remarque par une apparition progressive de douleurs à la hanche ou au pli de l’aine ou dans la cuisse, des difficultés à la mobilisation apparaissent.

Plusieurs causes qui peuvent entraîner ce type d’opération :

  • Le descellement de la prothèse au niveau du cotyle  (cavité articulaire creuse de l’os iliaque) ou de la tige fémorale lié lui-même à une usure mécanique de l’os ou bien lié à une infection qui a dégradé l’os. Si le descellement est lié à une infection, le chirurgien devra pendant l’opération nettoyer ou enlever les tissus infectés, puis enlever la prothèse. Suivant l’état des structures osseuses le chirurgien décidera de :
    • soit remettre une autre prothèse directement,
    • soit mettre un spacer, c’est un implant temporaire composé en partie d’un antibiotique qui est placé entre le fémur et la cotyle, pour permettre à l’os de lutter contre l’infection. Lors d’une 2ème opération le chirurgien enlèvera le spacer pour remettre une nouvelle PTH.
  • L’usure des pièces de frottement qui peut libérer des petits fragments. Ceux-ci peuvent entrainer une réaction inflammatoire des tissus environnant la prothèse et/ou entrainer des destructions osseuses : l’ostéolyse.

 

Le choix du type d’implant

Il y a plusieurs possibilités pour le choix du type d’implant et votre chirurgien vous indiquera en fonction de votre condition, de la qualité de vos os et de votre activité les implants les plus appropriés.

Le choix des biomatériaux pour les surfaces articulaires

  • Tête fémorale en métal avec insert en polyéthylène
  • Tête fémorale en céramique avec insert en céramique
  • Tête fémorale en céramique avec insert en polyéthylène

 

Le choix de la tige

  • En acier (CrCo)
  • En titane

 

Le choix pour ancrer les éléments à l’os

  • Le revêtement poreux de certaines parties de la prothèse permet la croissance de l’os autour de la prothèse et assure ainsi une intégration biologique de l’implant
  • Les vis
  • Le ciment : c’est une pâte synthétique à prise rapide
  • Combinaison entre les différentes possibilités
Vidéo
Témoignage patient : prothèse de la hanche
Voir la vidéo
Quiz
Les bons gestes à adopter après une opération de la hanche
Testez vos connaissances