Que faut-il savoir sur les pilules microprogestatives ?

Les pilules microprogestatives ne contiennent qu’une seule hormone, un progestatif, en quantité très faible.
Deux types de pilules microprogestatives existent mais avec des modes d’action différents.

En fonction du dosage ou du produit utilisé, on peut constater soit :

  • une suppression de l’ovulation et un épaississement de la glaire cervicale au niveau du col de l’utérus. Généralement, on constate une absence de saignement.
  • un épaississement des sécrétions au niveau du col de l’utérus. Ici, le saignement survient régulièrement, toutes les 4 semaines.

Elles se présentent sous forme de plaquette de 28 comprimés à prendre en continu.
La pilule doit être prise tous les jours et à heure régulière.

Efficacité

La pilule est considérée comme un moyen contraceptif très sûr. L’efficacité est de 99,7%.
Par contre, en cas d’oubli, de vomissements dans les trois heures suivant la prise de la pilule, ou d’interaction avec certains médicaments (antibiotiques par exemple), son efficacité peut chuter à 91%.

Avantages

Les avantages sont les suivants :

  • c’est un des moyens contraceptifs les plus fiables,
  • réduction de l’importance et de la durée des saignements,
  • diminution de la douleur pendant les règles.

Effets indésirables

La pilule microprogestative a néanmois certains effets indésirables :

  • elle peut réveiller les problèmes d’acné,
  • elle peut favoriser une prise de poids chez certaines femmes prédisposées,
  • elle peut entraîner des troubles des règles (saignement entre les règles, règles irrégulières, absence des règles),
  • etc.

Inconvénients

  • Ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles (MST),
  • Le prix peut être assez onéreux,
  • Trouver la « bonne » pilule peut prendre un certain temps.

En cas d’oubli, le décalage autorisé entre deux comprimées est de 12 heures pour la pilule microprogestative au désogestrel et de 3 heures pour la pilule microprogestative au lévonorgestrel.

Contre-indications

La pilule microprogestative peut être utilisée sans danger par une majorité de femmes.

En post-partum

En cas d’allaitement, la pilule microprogestative peut être prise. Elle peut être débutée deux à trois semaines après l’accouchement.

Si vous n’allaitez pas, vous pouvez utiliser la pilule microprogestative directement après l’accouchement.

Avant d’utiliser un contraceptif hormonal par voie orale, une visite chez le gynécologue est recommandée.

La délivrance de la pilule se fait sur prescription médicale. Elle est prise en charge à 80% pour les jeunes femmes de moins de 25 ans affiliées à la Caisse Nationale de Santé.

Quiz
Les contraceptifs hormonaux
Testez vos connaissances