La sexualité fait partie de nos vies et chaque individu chemine à son propre rythme dans ses apprentissages et expériences sexuelles. Plusieurs études montrent que la connaissance de soi-même, de son corps et des réactions sexuelles (modifications corporelles et psychologiques lors des rapports sexuels) contribuent à un meilleur épanouissement sexuel.

Le cycle de la réponse sexuelle comporte quatre phases qui ont été largement étudiées par les sexologues américains Masters et Johnson (1966) puis complétées par d’autres. Ces phases sont les mêmes chez l’homme et chez la femme mais se vivent différemment, tout d’abord en fonction du sexe et aussi en fonction de la singularité de chacun (âge, état de santé, état psychologique, etc.).

L’excitation

C’est la phase de montée du plaisir suite à des stimuli sexuels. C’est le plus souvent le désir qui entraîne l’excitation mais on constate aussi que, principalement chez les femmes, le désir ne se manifeste pas toujours avant le rapport sexuel. L’excitation résulte alors plutôt d’une décision consciente ou de sollicitations sexuelles du partenaire (Basson, 2001).
La durée de la phase d’excitation va de quelques secondes à quelques minutes en fonction de l’intensité et de l’efficacité des caresses. Chez la femme ménopausée, le temps pour atteindre l’excitation a tendance à s’allonger.

Le plateau

C’est la phase la plus longue du cycle qui correspond à un niveau d’excitation variable et croissant entre la montée de l’excitation et l’orgasme. La tension neuromusculaire en phase de plateau appelle en principe l’orgasme. La résorption de cette tension est plus longue et peut être frustrante si l’orgasme n’est pas atteint.

Schéma général du cycle de la réponse sexuelle chez la femme

Schéma général du cycle de la réponse sexuelle chez l’homme

« La phase d’excitation et la phase de plateau sont quasi-identiques chez l’homme et la femme. L’orgasme (quand il vient chez la femme) est représenté graphiquement de la même façon. Après la phase de résolution, d’autres orgasmes successifs peuvent survenir chez la femme. » 

L’orgasme

L’orgasme équivaut à une montée importante du plaisir sexuel à la fin du plateau, jusqu’à atteindre une succession de contractions rapprochées et rythmées (des muscles pelviens chez la femme, du pénis chez l’homme).

Chez la femme, l’orgasme peut être interrompu en tout temps alors que l’homme atteint un point de non-retour qui entraîne l’orgasme et l’éjaculation (notons que l’orgasme et l’éjaculation ne vont pas nécessairement de pair).

La résolution

C’est la phase au cours de laquelle l’excitation sexuelle redescend jusqu’à un retour à la normale des processus physiologiques. Elle est généralement associée à une détente du corps et de l’esprit.
Chez l’homme, cette phase est aussi nommée phase réfractaire dans la mesure où, après l’orgasme et l’éjaculation, il y aura une période plus longue durant laquelle la montée d’une nouvelle excitation sera impossible. Avec le vieillissement, il est possible que les hommes voient la longueur de cette phase augmenter.

Chez la femme, la phase de résolution est, en général, plus courte mais certaines femmes décrivent également une phase durant laquelle elles ne souhaitent pas être stimulées à nouveau.

Une sexualité épanouie ne se mesure pas au nombre et à l’intensité des orgasmes, elle résulte d’un équilibre harmonieux très personnel entre satisfaction des besoins physiques et psychiques.