La fistule est le type d’accès vasculaire de premier choix pour effectuer les hémodialyses dans le cadre de l’insuffisance rénale.

Elle est le moyen le plus efficace pour amener le sang jusqu’au rein artificiel.

Généralement située au niveau de votre bras, une fistule est créée chirurgicalement en connectant une artère et une veine du bras. Cette communication s’appelle anastomose*.

On utilise soit vos vaisseaux sanguins naturels, soit une prothèse en goretex (prothèse synthétique). Le goretex est une alternative à la fistule quand le patient a un mauvais capital veineux et artériel. Il peut être implanté au niveau du bras ou de la cuisse. Le mode d’utilisation reste le même que la fistule, on peut le ponctionner après 2 à 4 semaines.

La fistule artério-veineuse constitue un accès vasculaire de premier choix pour plusieurs raisons :

  • sa facilité d’emploi,
  • son faible taux d’infection,
  • sa durée de vie (plusieurs années).

Quelques semaines après sa création chirurgicale, les ponctions sont possibles avec 1, puis avec 2 aiguilles.

 

L’intervention chirurgicale

L’intervention est couramment pratiquée sous anesthésie locorégionale, en salle d’opération. Elle dure environ une heure.

 

Le séjour à l’hôpital

En revenant de la salle d’opération, l’infirmier(e) surveille votre pansement et le bon fonctionnement de votre fistule.

La création de cette dernière nécessite en général une hospitalisation de 24 heures.

Le bon fonctionnement de votre fistule est un facteur déterminant dans l’efficacité de la dialyse. Il est donc très important de prendre des précautions pour la protéger et la préserver.

 

Comment prendre soin de ma fistule ?

Susceptible de vous accompagner pendant toute la durée de son traitement, la fistule artério-veineuse nécessite quelques précautions.

 

En protégeant mon bras, je préserve ma fistule :

  • En cas d’intervention médicale

J’informe que j’ai une fistule afin d’éviter les prises de sang, les mesures de tension, la mise d’un bracelet d’identification, d’un pansement compressif, ou d’une bande circulaire au bras de la fistule.

  • Au quotidien :

    • J’évite les montres, bracelets, vêtements trop serrés qui feraient pression sur la fistule
    • J’évite les expositions prolongées au soleil sans protection
    • Je limite les efforts de soulèvement, de port de charges lourdes avec le bras de la fistule.
    • J’essaie de ne pas m’endormir sur le bras de la fistule.
    • Je protège mon avant-bras lors du jardinage ou du bricolage.
    • J’évite de gratter ou d’enlever les croûtes formées sur les points de ponction.
    • Je fais attention lors de la pratique de sports violents.

En surveillant chaque jour :

  • Le thrill de la fistule pour s’assurer que la fistule ne soit pas bouchée.
  • Tout signe d’infection : tout changement à type de rougeur, douleur ou gonflement qui vous amènerait à téléphoner immédiatement au centre de dialyse.

En cas de saignement de la fistule 

Ayez le bon réflexe, comprimez directement à l’endroit où l’écoulement de sang se fait avec une compresse propre pendant 10 à 15 minutes, puis protégez avec un pansement. Pensez à signaler cet incident à votre prochaine séance. Si le saignement est abondant (> 30 min), comprimez avec une compresse propre et appelez votre centre de dialyse.

 

Quelques conseils avant, pendant et après la séance de dialyse

Avant de venir en dialyse 

  • Lavez vous soigneusement le bras à l’eau claire et au savon
  • Vous pourrez appliquer un patch anesthésiant limitant la douleur lors de la ponction

A chaque séance 

  • L’infirmière piquera votre fistule à un ou deux endroits selon possibilité

A la fin de la dialyse 

  • L’infirmière retire les aiguilles
  • Vous comprimez les points de ponction au minimum 10 min avant de partir
  • Les pansements appliqués à votre départ pourront être retirés dès le lendemain

 

En cas de problèmes veuillez sans tarder informer votre centre d’hémodialyse, médecins, infirmier(e)s.

En dehors des heures d’ouvertures des services une permanence médicale et infirmière assurent les urgences

 

*Anastomose : est le point de connexion entre une artère et une veine. Elle permet d’augmenter le débit sanguin de la veine qui va se dilater progressivement, sa paroi s’épaissit et elle devient visible et/ou palpable sous la peau.

Vidéo
Témoignage patient : l'hémodialyse
Voir la vidéo
Vidéo
L'auto-dialyse
Voir la vidéo
Quiz
Traitement par hémodialyse
Testez vos connaissances !
Quiz
Le cathéter de l'hémodialyse
Testez vos connaissances !
Quiz
Prendre soin de sa fistule
Testez vos connaissances !