Les hormones

Suite à la fécondation,  la gonadotrophine chorionique humaine (HCG), plus connue sous le nom d’hormone de grossesse est secrétée. Pendant les trois premiers mois de la grossesse et surtout deux semaines après la fécondation, le taux d’ HCG augmente, pour diminuer.
Ensuite,  il y a secrétion d’oestrogènes et de progestérone par le corps jaune de l’ovaire.
Le placenta prend peu à peu le relais pour produire ces  2 hormones  à partir de la douzième semaine de grossesse :

  • la progestérone aide dans un premier temps à l’implantation de l’embryon, puis contribue à épaissir et soutenir l’endomètre (les parois internes l’utérus). Elle va également inciter les glandes mammaires à se développer,
  • l’œstrogène va quant à elle, augmenter très fort au cours de la grossesse et ainsi permettre à l’utérus de se développer. Cette hormone joue également un rôle dans le développement de la glande mammaire tout au long de la grossesse.

C’est l’équilibre entre ces 2 hormones qui garantit la bonne évolution de la grossesse par leur action sur les muscles lisses, comme l’utérus, en empêchant les contractions utérines.

Les seins

Les seins vont se modifier tout au long de la grossesse. Vous pourrez ressentir des tensions parfois importantes, ainsi qu’une certaine pesanteur au niveau des glandes mammaires.
Les aréoles vont devenir plus foncées (augmentation de la pigmentation de la peau). Ces  zones situées autour du mamelon vont également augmenter de volume, et de petites proéminences vont apparaître : les  tubercules de Montgomery. À la fin du premier trimestre, vous pourriez observer l’apparition d’un liquide jaunâtre  s’écoulant du mamelon, que l’on appelle le colostrum.

Le dos, le bassin

L’augmentation du poids au niveau de l’abdomen peut faire basculer le bassin vers l’avant et accentuer ainsi la lordose lombaire (cambrure dans le bas du dos).
Cette bascule provoque également une hypercyphose en haut du dos.
Le bassin est le siège d’une évolution quotidienne de la grossesse. Ceci explique les nombreux inconforts osseux, ligamentaires, musculaires ressentis par beaucoup de femmes enceintes.

dos-bassin

Le système cardio-pulmonaire

  • Le volume sanguin chez la femme enceinte passe de 2600 ml à 3800 ml à partir de la 34ème  semaine. Ceci représente presque une augmentation de 50 % provoquant une augmentation physiologique de la fréquence cardiaque. La tension artérielle diminue légèrement suite aux modifications de la circulation sanguine . Cette diminution de la tension s’explique par une augmentation du calibre des vaisseaux. L’utérus, chez la femme enceinte en decubitus dorsal (couchée sur le dos), peut comprimer de plus en plus les gros vaisseau. Ceci peut entraîner une diminution du retour du sang au cœur,  avec comme conséquence une hypotension artérielle, un malaise et des vertiges (syndrome cave). Pour éviter ce problème, il est conseillé aux mamans de se coucher sur le côté gauche.
  • L’appareil respiratoire est également modifié. Chez la femme enceinte, on constate une « hyperventilation » : il s’agit d’une accélération de la fréquence respiratoire s’accompagnant d’une augmentation de la quantité d’air inspirée et expirée.

Ces modifications cardio-pulmonaires sont dûes au climat hormonal de grossesse, ainsi qu’au développement du fœtus et de l’utérus.

La peau

  • Le masque de grossesse ou chloasma : il s’agit d’une hyperpigmentation prédominant sur le front, les joues, le nez et la lèvre supérieure, les tempes et les pommettes. Cette pigmentation est due à l’imprégnation hormonale de la grossesse.
    70% de femmes enceintes développent ce chloasma : il est important d’utiliser une crème de protection efficace lors de toute exposition au soleil.
  • La ligne gravidique ou ligne brune : certaines mamans la voient apparaître , d’autres pas : elle se situe entre le pubis et l’ombilic. Elle est due à l’action des hormones et disparait après l’accouchement,
  • Les vergetures : il s’agit de petites lignes violacées ou rouges qui peuvent apparaître sur les seins, le ventre ou les hanches surtout en fin de grossesse.
    Elles sont dues à une perte d’élasticité des fibres conjonctives de la peau et à un étirement de celles-ci. Même si leur utilisation est controversée, vous pouvez utiliser une crème hydratante (plutôt que de l’huile car notre peau est en majeur partie constituée d’eau) et surtout bien vous hydrater de l’intérieur en buvant de l’eau,
  • Modifications de la sécrétion de sébum : votre peau, sous l’effet des hormones de grossesse, peut subir les modifications de la sécrétion de sébum en devenant  soit plus sèche, ou plus grasse (séborrhée).

Le plaisir ou pas d’être enceinte !

La grossesse est un état de changement normal, sain et naturel.

En début de grossesse , certains symptômes (bien que normaux) tels que nausées, vomissements , fatigue peuvent être exacerbés. Les hormones peuvent vous rendre d’humeur changeante , provoquer des insomnies ou cauchemars. Vous pouvez donc vous sentir incommodée par ce corps changeant.
Physiquement, la grossesse n’a pas le même impact sur toutes les futures mamans : certaines se sentent en forme , d’autres plus essoufflées, moins mobiles,…..

En principe, le deuxième trimestre est le temps « doré » de la grossesse.
Fini les désagréments des premiers mois (nausées, vomissements, fatigue…) et vous n’avez pas encore les « inconforts » des derniers mois (maux de dos dus au poids du bébé,…). Pourquoi ne pas en profiter pour vous faire du bien et vous faire plaisir.
Vous prenez conscience de votre enfant (premiers mouvements vers le 5eme mois), vous crééz des liens avec lui.

Le troisième trimestre est celui de l’attente : vous pouvez vous sentir plus lourde, plus essoufflée, les maux de dos plus fréquents ;… Apparaissent également l’anxiété, la peur de l’accouchement.

L’accouchement est un événement naturel, physiologique, d’une grande intensité et rempli d’émotions. Vous avez toutes les ressources pour le vivre.

A la Clinique Bohler, un ensemble d’ateliers prénataux dont « la grossesse en question » vous est proposé. Ce dernier vous permettra d’aborder, entre autres les thèmes suivants : les modifications physiologiques et psychologiques, les petits maux de la grossesse, grossesse et activités professionnelles, comment se préparer à la naissance,….

Toutefois il est important de consulter votre gynécologue en cas de :

  • contractions, maux de ventre,
  • maux de tête, sensation de malaise,
  • pertes de sang ou de liquide,
  • absence de mouvements fœtaux,
  • fièvre,…
Quiz
Les modifications chez la maman
Testez vos connaissances