HopitalKirchberg_Prothesehanche_Intervention_preparation

Pour que le chirurgien décide de mettre en place une prothèse totale de hanche (PTH), il faut à la fois une douleur ou une gêne importante, prolongée et résistante aux traitements médicaux et une radiographie de la hanche confirmant l’usure du cartilage.

Votre chirurgien a certes un rôle évident à jouer dans votre chirurgie et votre réadaptation, mais sachez que c’est vous qui avez le rôle le plus important dans ces processus. En effet, pour que la chirurgie se passe au mieux, vous devez vous y préparer.

 

Préparer votre séjour à l’hôpital

Préparez votre séjour à l’hôpital comme si vous organisiez un voyage. Pour votre hospitalisation, il est important d’apporter tout ce que votre chirurgien ou anesthésiste vous a prescrit ou demandé :

  • votre traitement médicamenteux habituel (attention, votre médecin anesthésiste a pu vous demander d’arrêter certains médicaments avant l’intervention, comme par exemple les anticoagulants, certains antidépresseurs ou antidiabétiques oraux);
  • les béquilles, si elles ont déjà été prescrites.

Pour votre confort, pensez à apporter :

  • des chaussures fermées confortables, type basket avec (si possible) des semelles antidérapantes, des lacets ressort et un long chausse-pied;
  • vos lunettes si besoin, ainsi que des vêtements confortables, faciles à enfiler et à retirer (chemise de nuit, « jogging », pyjama, robe de chambre, slips plus larges pour les enfiler et les enlever aisément après l’intervention);
  • la pince à long manche : elle n’est pas indispensable mais elle vous fera gagner en confort à l’hôpital et après l’hospitalisation.

Le temps semble moins long lorsque l’on s’occupe !

N’oubliez pas d’apporter les numéros de téléphone de la famille et de vos amis, de la lecture, des bouchons d’oreilles si vous êtes sensible au bruit. Un code Wifi pourra vous être fournit également.

 

Préparer votre domicile

Avant votre séjour à l’hôpital, nous vous recommandons de préparer au mieux votre domicile en vue d’un retour en toute sécurité.

Voici quelques suggestions pour vous faciliter la vie pendant votre rétablissement 

Pour accéder à la liste interactive et l’imprimer, cliquez sur l’image ci-dessous

 

Les examens pré-opératoires

Quelques jours avant l’intervention

Quelques jours avant votre intervention, vous devez passer par le service de pré hospitalisation. Il faut ramener :

  • ­ vos radiographies ou CD–RX;
  • ­ le consentement éclairé;
  • ­ éventuellement les résultats sanguins récents.

Une consultation avec le médecin anesthésiste sera programmée quelques jours avant l’intervention. Cette consultation a plusieurs objectifs :

  • ­ préparer à l’intervention en prescrivant ou arrêtant parfois certains traitements;
  • ­ informer des différentes techniques d’anesthésie, des possibilités de prise en charge de la douleur;
  • ­ donner la possibilité de poser toutes les questions que vous jugerez utiles à votre information.

L’anesthésie est un ensemble de techniques qui permet la réalisation d’un acte chirurgical en supprimant la douleur.

Il existe 2 types d’anesthésies :

  • ­l’anesthésie générale qui est un état comparable au sommeil ;
  • l’anesthésie locorégionale qui permet de n’endormir que la partie de votre corps sur laquelle se déroulera l’opération. L’anesthésie péridurale et la rachianesthésie sont deux formes particulières d’anesthésie locorégionale, où le produit anesthésique est injecté à proximité des nerfs de l’extrémité qui est opérée, nerfs qui sortent de la moelle épinière.

Le type d’anesthésie sera prévu en fonction de votre choix, de l’acte opératoire, de votre état de santé et du résultat des examens complémentaires éventuellement prescrits.

Le médecin qui pratiquera l’anesthésie ne sera pas forcément celui que vous aurez vu en consultation, mais il disposera de votre dossier médical et de toutes les informations nécessaires.

 

La veille

L’entrée à l’hôpital se fait en général la veille de votre intervention ou parfois le matin même de votre intervention.

Votre intervention chirurgicale nécessite une attention et une préparation particulière.

Elle consiste, au moment de l’arrivée, à :

  • ­ compléter le dossier médical;
  • ­ mettre le bracelet d’identification.

L’infirmière répond aux différentes questions que vous pouvez avoir et vous informe de l’heure prévue de l’opération.

 

Le jour de l’intervention

Le jour de votre hospitalisation, vous êtes attendu(e) à l’unité de soins chirurgicale par l’équipe soignante. L’infirmier(ère) vous donnera les informations nécessaires concernant l’hospitalisation (comme par exemple : les heures de visite, l’organisation du service etc.) et l’intervention, et répondra à vos questions.

Le jour de l’intervention, l’équipe paramédicale, qui se compose d’infirmier(ères) et d’aide-soignant(es), fera, avec vous, les dernières préparations :

  • ­épilation avec tondeuse ou crème dépilatoire de la zone opérée, contrôle des paramètres vitaux, parfois prise de sang, douche préopératoire. Après la douche, vous devez mettre des habits spécifiques : une blouse et un slip.
  • ­il est important de rester à jeun (ne rien boire et manger) 6 heures avant l’intervention. Il est aussi interdit de fumer avant une anesthésie. Votre médecin anesthésiste vous dira si vous pouvez prendre vos médicaments habituels avec une seule gorgée d’eau le jour de l’intervention.
  • ­n’utilisez ni rouge à lèvres, ni vernis à ongles, de manière à ne pas gêner la surveillance de la coloration de votre peau durant l’anesthésie;
  • ­vous recevez un anticoagulant par voie orale ou bien par voie sous-cutanée;
  • ­nous vous demanderons d’enlever vos lentilles de contact et appareils dentaires mobiles;
  • ­selon la prescription médicale, une prémédication vous sera administrée.

­ Afin d’éviter le risque de chute, il est très important de ne plus vous lever du lit sans accompagnement d’un membre de l’équipe paramédicale, après l’administration de la prémédication.

 

Planification pour votre rééducation

Votre rééducation doit être envisagée avec votre médecin, idéalement avant l’intervention, sinon lors de votre séjour à l’hôpital.