Qu’est-ce que le patch et comment fonctionne-t-il ?

Le patch est un timbre autocollant de 4,5 cm de côté à placer sur la peau. Il peut être appliqué sur n’importe quelle partie du corps sauf sur les seins, les plis cutanés ou une peau irritée. Le patch contient des hormones similaires à une pilule combinée (œstroprogestatifs). Celles-ci pénètrent dans le sang à travers la peau.

Pose du patch

Lors de la première utilisation, la pose du patch est réalisée le 1er jour des règles avec une efficacité contraceptive immédiate. Si la pose est réalisée entre le 2ème et 5ème jour du cycle, il est conseillé d’utiliser une méthode contraceptive supplémentaire (le préservatif par exemple) pendant 7 jours.

Le patch est à changer une fois par semaine, trois semaines sur quatre. Des saignements vont apparaître la quatrième semaine. L’efficacité du patch s’étend sur 4 semaines. Un nouveau patch est appliqué au début de la cinquième semaine sur un autre endroit d’application, et ainsi de suite…

Exemple : si vous placez le patch un dimanche, le jour de changement du patch sera le dimanche de chaque semaine.

En cas de décollement accidentel du patch :

  • si le décollement est inférieur à 24 heures, on peut remettre le même patch au même endroit ou changer de patch,
  • si le décollement est supérieur à 24 heures, il faut appliquer un nouveau patch et utiliser un préservatif pendant 7 jours.

Si un nouveau patch est posé, le jour de la pose est décalé en conséquence.

Efficacité

L’efficacité est excellente, de 99,7%.
Il est conseillé de vérifier quotidiennement que le patch soit bien en place.
L’efficacité de la méthode est réduite chez les femmes pesant plus de 90 kg.

Attention : l’efficacité des contraceptifs hormonaux peut être diminuée en cas de prise d’antibiotiques.

Avantages

Les avantages du patch :

  • moyen de contraception efficace et pratique pour les femmes qui ont tendance à oublier leur pilule,
  • reste efficace en cas de troubles gastro-intestinaux (diarrhée, vomissement),
  • diminution du risque de carence en fer,
  • résiste à l’eau (bain, douche, piscine, etc.).

Principaux effets secondaires

Certains effets (non exhaustifs) sont cependant à prendre compte :

  • irritation cutanée ou allergie,
  • la survenue d’effets indésirables comme des migraines, des saignements, un gonflement douloureux des seins, des nausées,
  • chez les femmes prédisposées, l’utilisation de contraceptifs œstro-progestatifs peut parfois provoquer un chloasma (pigmentation du visage) accentué par une exposition au soleil.

Contre-indications

Les contre-indications sont les mêmes que pour la pilule combinée.

En post-partum

Le patch est déconseillé en période d’allaitement.
S’il n’y a pas d’allaitement, le patch peut être appliqué dès la 3ème semaine après l’accouchement.

La délivrance du patch est soumise à la prescription médicale.
Avant d’utiliser un patch, une visite chez le gynécologue est recommandée. Le patch est remboursé à 80% par la Caisse Nationale de Santé pour les jeunes femmes de moins de 25 ans.

Comme pour tout traitement œstro-progestatif, l’association tabac et patch augmente le risque de thrombose. Cette méthode de contraception ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles (MST). La méthode de contraception utilisée ne doit pas être changée sans consultation médicale préalable.

Quiz
Les contraceptifs hormonaux
Testez vos connaissances