La ménopause est souvent une période qu’un certain nombre de femmes appréhende. Il s’agit en fait d’une période de transition naturelle dans la vie d’une femme, et non une maladie qui doit être soignée. Cette nouvelle étape peut être l’occasion de prendre soin de soi, d’adopter un rythme de vie plus sain, adapté à la condition physique et psychologique de chacune.

« A travers le monde, les manifestations physiques et psychologiques de la ménopause ne sont pas vécues de la même façon. La médecine traditionnelle chinoise conçoit la ménopause comme un « acte de sagesse du corps », l’arrêt des menstruations permettant de préserver l’énergie vitale des femmes. » (Drapeau,1993)

 

Qu’est-ce que la ménopause ?

La ménopause, survenant généralement entre 48 et 52 ans, correspond à l’arrêt définitif des règles et donc de la fonction de reproduction faisant suite à l’arrêt de fonctionnement des ovaires. Cet arrêt définitif fait suite à une période d’irrégularités menstruelles (phase périménopause).

On parle de ménopause « installée » lorsque l’on constate une aménorrhée (absence de règles) d’une durée supérieure ou égale à 12 mois. La date de la ménopause correspond donc à la date des dernières règles. Celle-ci ne pourra être connue que rétrospectivement.

(Cliquer sur l’image pour l’agrandir)

 

Trois phases déterminent l’ensemble de la période qui englobe la ménopause

  1. La préménopause, période qui précède l’arrêt des règles, au cours de laquelle les cycles deviennent irréguliers. On observe, durant cette période, une disparition graduelle de l’ovulation, ainsi qu’un début du ralentissement du fonctionnement des ovaires. La préménopause s’étend sur une période de 1 à 8 ans et se termine avec l’arrêt définitif des menstruations. La préménopause est habituellement déterminée par l’apparition de symptômes (syndrome climatérique) liés au cycle menstruel et à l’âge.
  2. La ménopause se caractérise par l’arrêt définitif du fonctionnement des ovaires. Elle est actée 1 an après la date des dernières règles. Un test sanguin peut déterminer précisément l’arrivée de la ménopause.
  3. La post-ménopause, période qui suit l’arrêt définitif des menstruations. Pendant cette phase, le corps s’adapte aux changements physiques. Cette adaptation entraîne la disparition graduelle des symptômes survenant pendant les trois phases ménopausiques.

 

On peut distinguer différents types de ménopause

  • La ménopause précoce ou insuffisance ovarienne prématurée : elle survient généralement avant l’âge de 45 ans. Plusieurs facteurs peuvent entrer en jeu :
    •  L’hérédité
    • Une défaillance prématurée des ovaires suite à plusieurs opérations sur les ovaires
    • Une émotion intense provoquée (viol, deuil, guerre, catastrophe naturelle,…)
  • La ménopause tardive : elle survient après 55 ans.
  • La ménopause chirurugicale : une ablation des deux ovaires (ovariectomie) ou une hystérectomie totale avec une ablation des ovaires provoquent automatiquement une ménopause quel que soit l’âge de la femme. Ces deux interventions provoquent l’arrêt des règles et une privation d’hormones. A contrario, une femme, ayant subi une hystérectomie sub-totale ou totale avec conservation des ovaires, connaîtra les même manifestations de la ménopause que les femmes ayant une ménopause naturelle.

Pour aller plus loin

Le Centre de la Ménopause et de l’Andropause des Hôpitaux Robert Schuman-Clinique Bohler s’adresse aux femmes et aux hommes ressentant les premiers symptômes physiologiques et psychologiques liés à l’âge.

N’hésitez pas à nous contacter pour un accompagnement personnalisé et adapté à votre situation.