HopitalKirchberg_Articulation_Hanche

Afin de comprendre ce qu’est une prothèse de hanche, il s’agit tout d’abord de connaître le fonctionnement de l’articulation de la hanche et les maladies ou facteurs aggravants qui amènent à l’usure de la hanche et donc à une intervention chirurgicale.

Comment fonctionne l’articulation de la hanche ? Quels sont les maladies ou facteurs qui amènent à l’usure de la hanche ? Quels sont les douleurs ou signes qui doivent vous alerter ? L’opération est-elle inévitable ou des traitements non chirurgicaux existent-ils ?

Cette rubrique tente de répondre à toutes vos questions de manière simple et claire pour vous permettre de comprendre pourquoi une intervention chirurgicale est nécessaire dans certains cas.

 

L’articulation de la hanche

L’articulation de la hanche raccorde le bassin au fémur (os de la cuisse). Les deux os de l’articulation sont chacun recouverts d’une couche de cartilage lisse, poli et souple. Le liquide synovial est un liquide incolore, transparent et filant secrété par la couche interne de la capsule articulaire, appelée membrane synoviale, qui lubrifie les surfaces articulaires facilitant le glissement lors des mouvements. Il est au cœur de l’articulation et amortit les chocs et lubrifie l’articulation. Le cartilage associé au liquide synovial permet un bon fonctionnement de l’articulation. Les os sont renforcés par des ligaments qui entourent l’articulation. Les muscles permettent à l’articulation de bouger.

L’articulation de la hanche permet d’effectuer différents mouvements tels que :

La flexion de la hanche

L’extension de la hanche

L’abduction de la hanche

 

La rotation de la hanche