HopitalKirchberg_Prothesehanche_Vivremieux

Après l’intervention chirurgicale, il est important que vous respectiez certaines règles pour que vous puissiez, pas à pas, retrouver vos capacités physiques et vous faciliter votre quotidien. Découvrez comment vivre avec sa prothèse de hanche, se l’approprier et la préserver.

 

L’importance de la rééducation

Selon l’avis de votre médecin, en fonction de votre état de santé, de vos préférences, de vos proches, de votre environnement et du type de prothèse, la rééducation pourra être poursuivie en centre de rééducation ou à la maison.
Si vous vivez seul(e), ou si vous habitez dans un immeuble sans ascenseur, il est parfois préférable d’aller dans un centre de rééducation. Un retour à la maison reste cependant possible en fonction de votre validité.

Il existe différentes possibilités de rééducation :

  • le kinésithérapeute dans le service hospitalier;
  • le kinésithérapeute dans le service hospitalier – ambulatoire;
  • le centre de rééducation;
  • le centre de rééducation gériatrique;
  • le kinésithérapeute libéral (à domicile et/ou dans son cabinet).

Le but de la rééducation est de permettre au membre opéré de retrouver une bonne fonction, souplesse et stabilité.

Pour reprendre confiance, récupérer vos amplitudes articulaires, renforcer votre musculature et apprendre à éviter les erreurs, il est préférable d’être entouré(e) par des professionnels.

Votre rééducation débutera à l’hôpital et augmentera progressivement en intensité. Ainsi, l’effort que vous allez investir sera différent selon votre parcours de soin, à l’hôpital puis au centre de rééducation.

 

Au quotidien

Préparez au mieux votre retour à la maison, que ce soit au niveau des bons gestes à adopter, des tâches à éviter ou encore la reprise de votre vie active.

 

Prendre soin de ma nouvelle hanche

Vous pouvez vivre normalement avec une prothèse totale de votre hanche, mais il est important de respecter une bonne hygiène de vie :

  • adoptez un régime alimentaire équilibré pour éviter le surpoids;
  • faites surveiller régulièrement votre état bucco-dentaire;
  • consultez rapidement votre médecin en cas d’infection avec fièvre : angine, bronchite, infection urinaire, sinusite etc.;
  • consultez rapidement votre chirurgien si la cicatrice est chaude, rouge, douloureuse, s’il y a un écoulement par la cicatrice, si vous avez de la fièvre et des douleurs à l’articulation opérée;
  • faites régulièrement de l’exercice physique (ex : la marche);
  • évitez les mouvements qui impliquent une trop grande amplitude de l’articulation opérée.

 

Le retour à la maison

Voici quelques conseils destinés aux personnes qui décident de suivre une rééducation à domicile :

En règle générale :

  • Evitez de transporter des charges lourdes et privilégiez plutôt plusieurs allers-retours en portant de petites quantités. Si nécessaire, portez la charge devant vous ou du côté opéré, mais toujours bien plaqué au corps.
  • Pour le transport des objets, utilisez un sac à dos.
  • Rangez les objets les plus utilisés sur des tablettes faciles d’accès, ceci dans le but de vous faciliter la vie au quotidien.
  • Dans les (8) premières semaines, évitez les travaux ménagers lourds comme : le grand ménage, le lavage des sols et des fenêtres, tonte de la pelouse, déneigement, etc.
  • Votre partenaire de vie, ou une personne de confiance, peut vous soulager de certaines tâches, comme par exemple : faire les courses, faire la lessive, etc.

Se déplacer :

  • Si possible, évitez de passer par des portes fenêtres avec rebonds.
  • Pour éviter les pas inutiles, rassemblez les appareils ménagers et employez une table roulante (hauteur environ 80cm) pour servir et desservir.

Se nourrir :

  • Préparez d’avance des repas à congeler, à réchauffer au besoin pour vous épargner le plus possible le travail de cuisine les premiers jours.

Faire les courses :

  • Pour faire les courses, servez-vous d’un chariot de course, c’est un petit compagnon agréable et pas du tout ridicule.

Se laver :

  • Demandez de l’aide pour prendre votre douche.
  • Pour vous laver les pieds, utilisez soit une éponge avec un long manche, soit une brosse à dos, sur laquelle vous placez un gant de toilette. Pour vous essuyer, employez une grande serviette de bain. Vous pouvez aussi mettre un genou sur une chaise et vous laver les pieds par arrière. Attention de ne pas tirer votre pied vers l’extérieur.

S’habiller/se chausser :

Il existe quelques petites aides et astuces pour vous aider à vous habiller et vous chausser après l’opération :

  • Pour enfiler votre pantalon vous pouvez employer des bretelles. Tenez le pantalon par les bretelles, posez le pantalon par terre. Introduisez les pieds dans le haut de votre vêtement et tirez, d’abord sur les bretelles, ensuite sur le pantalon pour le remonter. Vous enlevez ensuite les bretelles si vous préférez une ceinture.
  • Les enfile-bas et enfile-collants sont des accessoires très utiles après l’opération.
  • Chaussez-vous dès votre lever le matin et surtout ne marchez pas pieds nus ou avec des chaussettes.
  • Portez des chaussures stables, de préférence sans lacets ou mettez des lacets élastiques.
  • Ne portez pas de chaussures à talons les premières semaines après l’opération.
  • Un chausse-pied à long manche est très utile pour mettre vos chaussures. Rentrez toujours le chausse-pied dans votre chaussure.
  • En cas de difficulté, un tire-botte peut être très utile pour enlever vos chaussures.

 

Comment éviter les chutes ?

Les risques de chute peuvent survenir dans plusieurs situations.

Je risque de tomber en :

  • trébuchant sur un obstacle;
  • glissant;
  • ne voyageant pas bien;
  • perdant mon équilibre;
  • montant sur une chaise pour attraper un objet.

Pour éviter ce type de chutes, il ne faut pas transformer tout votre domicile, mais faire quelques aménagements et adopter certains comportements.

En premier lieu, je fais le point sur mon logement :

  • Les lieux de passage sont-ils bien dégagés de tout obstacle ?
  • Y a-t-il des fils électriques qui gênent le passage ?
  • Les tapis sont-ils bien fixés au sol ?
  • Disposez-vous de tapis antidérapants dans la douche ou la baignoire ?
  • Les escaliers ont-ils des rampes ?
  • Votre salle de bain est-elle équipée de barres d’appui ?
  • Disposez-vous de rangements accessibles et à portée de main ?
  • Disposez-vous d’un escabeau bien stable ?
  • Y a-t-il des zones d’ombre dans les pièces de votre maison ?

Se poser ces quelques questions et faire le point sur la sécurité de son domicile est important. Cela vous permettra de prendre les précautions nécessaires et de faire les aménagements qui s’imposent pour éviter de mauvaises chutes :

Mon domicile est sécurisé, j’y ai fait divers aménagements :

Pour accéder à la liste interactive et l’imprimer, cliquez sur l’image ci-dessous

 

Votre logement sécurisé, il s’agit aussi d’adopter de nouvelles habitudes de vie et des comportements adaptés pour éviter les chutes :

J’adopte de nouveaux comportements :

Pour accéder à la liste et l’imprimer, cliquez sur l’image ci-dessous

 

Reprise de la vie active

Activité professionnelle

La majorité des patients ne peuvent pas retourner au travail pendant au moins 6 à 12 semaines après leur opération. Par contre, si votre emploi est sédentaire et que votre condition de santé le permet, vous pouvez reprendre plus rapidement vos activités professionnelles.

La durée d’arrêt de travail est variable selon les patients. Discutez de ce point avec votre médecin.
Selon votre type de travail, discutez avec votre employeur concernant d’éventuelles adaptations comme par exemple une chaise de bureau adaptée.

Activités physiques

Après un remplacement de la hanche, il est tout à fait possible de vivre quasiment normalement dans les conditions habituelles d’activités quotidiennes.

Concernant les activités sportives rien n’est formellement interdit. Néanmoins, il faut éviter les sports de contacts. Tout dépend de l’âge, de votre état de santé général, du sport pratiqué et des capacités physiques avant la chirurgie. Il faut toutefois être plus modéré dans votre pratique et pondérer vos passions.

Sexualité

Vous pourrez reprendre une vie sexuelle normale dès que vous vous sentirez mieux. Habituellement, au bout d’un mois, il est possible d’avoir de nouveau des rapports sexuels, mais il faut impérativement éviter toutes les positions qui fléchissent trop la hanche.