HopitalKirchberg_Rhumatologie_PolyarthriteRhumatoide_ExamensImagerie

Les Radiographies standard (RX)

 

En quoi consiste cet examen ?

La radiographie est un examen d’imagerie médicale qui utilise des rayons x pour visualiser des parties du corps humain à des fins diagnostiques. Sur la radiographie les tissus denses (comme les os) apparaissent en blanc et les tissus mous (les organes) dans des tons gris.

 

Quel est l’objectif ?

L’objectif principal de la radiographie (et de l’imagerie médicale en général) est non seulement de diagnostiquer la polyarthrite rhumatoïde, mais aussi d’en préciser le pronostic et d’évaluer la réponse aux traitements :

  • Radiographie initiale au moment du diagnostic et servant de référence pour le suivi
  • Diagnostic polyarthrite rhumatoïde érosive versus non érosive (détecter les dégâts articulaires)
  • Pronostic évolutif

Si la polyarthrite rhumatoïde est ancienne, les premiers clichés radiographiques peuvent aider à la comparaison pour évaluer la progression de l’atteinte structurale sous traitement.

 

Que recherche le rhumatologue ?

Le rhumatologue recherchera sur les clichés radiologiques si l’espace entre deux surfaces articulaires est diminué, c’est ce qu’on appelle un pincement articulaire. Le pincement articulaire est en rapport avec la destruction du cartilage.

D’autres signes à rechercher sont un gonflement des parties molles péri-articulaires (autour de l’articulation), des géodes sous-chondrales*, et des érosions, présentes dans les polyarthrites rhumatoïdes destructrices (ou dites avec atteinte structurale).

Une diminution, voire impossibilité du mouvement/ rigidité peut être constatée, notamment aux poignets et aux tarses. Ceci est lié à ce qu’on appelle l’ankylose.

 

Erosion deuxième MCP

HopitalKirchberg_Rhumatologie_ErosionMCP

Carpite fusionnante

HopitalKirchberg_Rhumatologie_CarpiteFusionnante

 

L’échographie

En quoi consiste cet examen ?

L’échographie est un examen qui repose sur les propriétés des ultrasons (ondes acoustiques).  Ces ondes se propagent dans les tissus en ligne droite mais leur trajet est modifié par la densité des tissus traversés. Au contact avec un obstacle les ultrasons renvoient un écho. L’appareil d’échographie mesure l’écho et renvoie une image en temps réel.

C’est un outil prolongeant la main du clinicien, plus sensible pour la détection de l’inflammation que l’œil ou la palpation humaine.

L’échographie est un examen qui ne comporte pas les risques liés aux rayons X utilisés en radiographie conventionnelle ou lors d’un scanner.

 

Quel est l’objectif ?

Grâce à cet examen le rhumatologue peut détecter les anomalies inflammatoires des tissus mous, et notamment un éventuel épanchement intra-articulaire* ou une synovite*.

Sensibilité > CLINIQUE pour la détection des SYNOVITES*

 

Articulation MCP normale

HopitalKirchberg_Rhumatologie_ArticulationMCP

Synovite* inflammatoire

HopitalKirchberg_Rhumatologie_SynoviteInflammatoire

 

 

L’IRM

En quoi consiste cet examen ?

L’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) est la technique d’imagerie qui utilise des ondes magnétiques pour explorer l’intérieur du corps.

Elle est capable d’objectiver des synovites* et ténosynovites (inflammation articulaire et péri-articulaire) infracliniques (c’est-à-dire non détectables à l’oeil ou à la palpation).

Elle montre également la souffrance osseuse sous la forme d’un œdème ou de la présence d’érosions osseuses.

Quel est l’objectif ?

Cet examen peut avoir son utilité en cas de forte suspicion diagnostique, sans signes biologiques ou radiographiques typiques.

C’est un examen plus difficile d’accès et n’explorant qu’un site articulaire à la fois. De plus l’interprétation des lésions n’est pas facile (nécessité d’un radiologue expert). Cette technique d’imagerie a un coût élevé.

 

 

Lexique

  • Géodes sous-chondrales : une géode, en médecine, désigne une cavité d’origine pathologique, qui apparait dans les tissus osseux.
  • Épanchement intra articulaire : présence en quantité anormale de liquide synovial. Le liquide synovial est un liquide normalement présent dans l’articulation, il lubrifie et protège le cartilage.
  • Synovite : c’est l’inflammation de la membrane synoviale qui est dans l’articulation

 

Source : https://www.revmed.ch/RMS/2014/RMS-N-421/Role-de-l-imagerie-dans-le-diagnostic-et-le-suivi-de-la-polyarthrite-rhumatoide