Qu’est-ce qu’un anneau vaginal et comment fonctionne-t-il ?

Il s’agit d’un anneau synthétique, souple, transparent et mince de 5 cm de diamètre que la femme place elle-même au fond de son vagin, comme un tampon périodique. Il reste en place pendant 21 jours. Pendant cette période, la femme peut, dès qu’elle le souhaite, vérifier sa présence.

L’action de l’anneau est comparable à celle de la pilule combinée. En effet, celui-ci libère en continue une faible dose d’œstrogènes et de progestatifs. Grâce à la chaleur du corps, ces hormones passent directement dans le sang au travers de la paroi vaginale. Son effet contraceptif repose sur l’inhibition de l’ovulation.
La position de l’anneau dans le vagin n’affecte pas son effet contraceptif.

Pose de l’anneau

Lors de la première utilisation, l’anneau doit être placé le premier jour des règles. Si l’anneau est posé entre le 2ème et 5ème jour du cycle, il est conseillé d’utiliser une méthode contraceptive supplémentaire pendant 7 jours (préservatif).

L’anneau doit rester en place trois semaines puis retiré durant 7 jours au début de la 4ème semaine.

Exemple : si vous placez l’anneau un lundi à 21 heures, il faut retirer l’anneau 3 semaines plus tard, un lundi vers 21 heures. Un nouvel anneau sera remis le lundi suivant.

A ce moment-là, les « règles » surviennent. L’efficacité de l’anneau s’étend sur 4 semaines. L’anneau usagé ne doit pas être jeté dans les toilettes.

Les tampons périodiques peuvent être utilisés sans problème. Après le retrait du tampon, vérifiez la bonne position de l’anneau. L’anneau ne doit pas être utilisé au-delà de 4 mois après la date de vente ou au-delà de la date de péremption.

En cas de rapport sexuel, le partenaire n’est généralement pas gêné par l’anneau. Si cela devait se produire, l’anneau peut être retiré avant le rapport et remis en place dans un délai ne dépassant pas 3 heures.

Efficacité

Son efficacité est de l’ordre de 99,7%. Si l’anneau est expulsé, on peut le rincer à l’eau froide ou tiède puis le remettre en place au plus tard dans les trois heures. Si le délai dépasse 3 heures, un autre moyen contraceptif doit être utilisé (ex : le préservatif). Certains médicaments comme les antibiotiques, les médicaments à base de millepertuis, etc. peuvent diminuer son efficacité.

Avantages

  • Discret,
  • Efficacité même en cas de troubles gastro-intestinaux,
  • Diminution du risque de carence en fer,
  • Pas besoin d’y penser pendant 3 semaines. Il faut juste penser à l’enlever au bon moment. Cette méthode possède une sécurité supplémentaire : « on le porte toujours sur soi, sans avoir à y penser, pendant trois semaines. »

Effets secondaires et contre-indications

  • Identiques à la pilule combinée (migraines, saignements, gonflement ou écoulement au niveau des seins, des nausées, etc.),
  • Augmentation des pertes vaginales,
  • Pas de protection contre les maladies sexuellement transmissibles (MST),
  • Chez les femmes prédisposées, l’utilisation de contraceptifs œstro-progestatifs peut parfois provoquer un chloasma (pigmentation du visage) accentué par une exposition au soleil,
  • Méthode contraceptive assez coûteuse.

En post-partum

L’anneau vaginal est déconseillé pendant l’allaitement.
Pour la femme qui n’allaite pas, et en l’absence de contre-indications, l’utilisation est possible à partir de la troisième semaine après l’accouchement.

La délivrance de l’anneau est soumise à la prescription médicale. L’anneau est remboursé à 80% par la Caisse Nationale de Santé pour les jeunes femmes de moins de 25 ans.

Avant d’utiliser un anneau, une visite chez le gynécologue est recommandée.
Comme pour tout traitement œstro-progestatif, l’association anneau et tabac augmente le risque de thrombose.

La méthode de contraception utilisée ne doit pas être changée sans consultation médicale préalable.

Quiz
Les contraceptifs hormonaux
Testez vos connaissances